PARADIS

Publié le par LaliceSAmuse

(c) Lalice

(c) Lalice

Il venait d'être admis dans le service. Après un passage éclair aux urgences, où l'on ne fait plus de lavage d'estomac, le grand d'adolescent a été admis en psychiatrie.

Là-bas, il dort depuis bientôt 10h. Faut dire, qu'il était très fâché cette fois-ci. Après une énième dispute avec sa mère, il avait décidé de partir avec ses potes. Ses potes de beuverie, comme elle les appelait. Sa mère, elle ne comprenait rien. Mais ce n’est pas à cause d'elle qu'il était fâché.

"- Mais ça va !! On va rien faire de mal, c'est une soirée !!

- Je les connais tes soirées, tu reviens dans des états pitoyables. Tu crois que c'est comme ça que tu vas avoir le bac ?

- Mais c'est dans la poche tu le sais très bien...

- C'est bien ça le problème avec toi, tout va toujours bien...

- Allez, à demain" Il embrassa sa mère et comme toujours elle souriait. C'est ça quand on est gentil et brillant, on vous pardonne tout. 

Il sortait avec des jeunes de la jeunesse dorée. Ceux qui instagramment des coupes de champagne avec des smartphones très chers. Lui, il avait un smartphone pas très cher mais il avait une belle gueule, et les filles à papa chirurgiens, elles aiment bien les belles gueules. Alors elles le font entrer dans les soirées sur les péniches, dans les soirées dans les belles villas et dans leurs lits. Ça le faisait rire toutes ses poules à ses pieds, il venait surtout pour ce qu’on y proposait. Vodka, champagne, ecstasy et autres douceurs, bien plus douces que toutes ces cuisses qui s'ouvraient à lui.

Ce soir-là, il y avait beaucoup de monde sur la péniche du père de Sandra. Il était homme d'affaires, comme tant d'autres, on ne savait pas ce qu’étaient lesdites affaires. La musique était bonne, l'ambiance aussi, les douceurs aussi, les gars et les filles à son goût. Il s'est repoudré le nez plusieurs fois ce soir-là. Mais il a surtout bu, le champagne était exquis, le rhum aussi... Et puis il y avait Thomas, exquis aussi, cela faisait plusieurs fois qu'ils se voyaient et que leurs baisers faisaient le tour de la toile, excitants toutes les petites filles...

La soirée s'est bien passée, jusqu'à ce que Thomas se fasse frapper par un abruti. Qui n’aime pas les PD qu'il a dit. Alors, il a rien fait, il a pas réussi. Il avait tellement picolé et pris de "je sais plus trop quoi" qu'il est resté sidéré devant la violence. Et il s'est endormi, en tout cas il ne s’est pas réveillé. Alors Sandra a appelé les secours...

 

L'après-midi au service de Psychiatrie, on fait les transmissions de 14h.

"On a reçu un petit jeune en fin de matinée, 11h30. Monsieur M. 17 ans, admis aux urgences vers 6h du matin. Beaucoup d'alcool dans le sang, sûrement de la drogue aussi...

- Attend, je t'arrête tout de suite pourquoi il est chez nous celui-là ?

- Hervé. Attend la suite s'il te plait... Souffla Lily. Donc je disais. Monsieur M a sûrement pris de la drogue. Les urgences n’avaient plus de place, et sa mère a insisté pour qu'il soit à l'hôpital au moins aujourd'hui. Elle s'inquiète pour sa santé mentale je crois... Et voudrait le faire suivre pour par un addictologue... D'après les urgences... Il dort depuis son arrivée, pas de lavage d'estomac... On attend...

- On attend, on attend... C'est toujours pour moi, les cas comme ça...

- Merci de ton intervention Hervé..."

 

Après les transmissions, Hervé fit ses tours de l'après-midi. Gouttes, perfusions et discussions avec les patients. Il était un peu bourru Hervé, mais il discutait beaucoup avec les patients. D'ailleurs, l'aide-soignante venait de lui dire que le petit jeune de la 16 venait de se réveiller... Et qu'il avait soif. "C'est sûr avec ce qu'il a dû se mettre dans le gosier..." Il eut un petit rire nerveux quand cette pensée glissa dans son esprit. Il dit à son binôme qu'il s’en charge et va tout de suite prendre un verre et une petite carafe qu'il remplit d'eau.

"Toc, toc, je peux entrer ? dit-il en regardant le beau jeune homme dans son lit.

- Je...

- Ça va. T'embêtes pas à parler, j'imagines que ça doit être dur d'articuler, hein ?

- Qu'est-ce que...

- Chut, je t'ai dit !! ... Moi c'est Hervé, je suis ton infirmier pour cet après-midi et ce soir. Ma collègue m'a dit que tu avais soif... Alors tiens !!"

Il but sans dire un mot. De l'eau coulait sur ses joues enfantines.

"Merci, peina-t-il à articuler...

- Tais-toi donc !!! Non, mais moi je vais te parler un peu, tu permets.

- ...

- C'est bien, t'as compris. Ils ne t’ont pas fait de lavage d'estomac aux urgences, ils en font plus maintenant, ou c'est rare... Enfin bon c’est pas le propos. Tu es en psychiatrie, je m'appelle Hervé mais ça je te l'ai déjà dit. Ta mère veut que tu restes un peu avec nous pour nous parler de tes problèmes."

Le jeune détourna la tête d'Hervé. Il a ouvert la bouche mais les yeux sombres de l'infirmier l'ont fait taire avant que le moindre son ne sorte de sa bouche.

Hervé reprit :

"Pourquoi tu t'es mis la tête à l'envers, hein ?? Pourquoi ? 

- ..., là il ne voulait pas répondre.

- Parce que tu le peux hein c'est ça ?? HAHA la jeunesse dorée et ses fantasmes !!! Laisse-moi rire gamin !!!

- Mais...

- Tais-toi je t'ai dit !!! Tu crois quoi ?? Que j'en ai jamais vu des comme toi ?? Se dorer la pilule la journée et boire toute la nuit ? Prendre de la drogue pour oublier que vous êtes trop riches ?? HAHAHAHA

- PARTEZ !!

- Quoi ? Moi partir ? Mais je suis dans mon service gamin !! Un autre verre d’eau ? Sa voix se radoucit, ainsi que son visage. Prudemment, le jeune reprit un verre d'eau. Il était complètement déshydraté.

- AAAAhhh la déshydratation des lendemains de soirée... HAHA une bonne tranche de rigolade, et oui le champagne c'est liquide mais ça assèche le cerveau gamin !!!

- Laissez-moi, qu'est-ce que... vous me voulez ?

- Te soigner gamin... Te soigner !! Loin de moi les mauvaises intentions, loin de moi l'envie de te faire la morale. Non je laisse ça à ta mère.

- Alors laissez-moi me reposer.

- Te reposer ??? Tu fais que de dormir depuis ce matin gamin !! Haut les cœurs, il est temps de se réveiller !!! Laisse-moi te raconter une belle histoire...

- ... Il retient ses larmes

- L'histoire des paradis artificiels !!!

- Pff lâchez-moi...

- Il était une fois, un petit garçon qui croyait que le paradis se trouvait dans des petits cachets qui faisaient voir la vie en rose et ouvraient les chakras. 

- ...

- Avec les petits cachets il prenait des petites boissons colorées et de la petite poudre qui ne servait que très peu pour la pâtisserie. Les jeunes gens qui s'amusaient avec lui dans des clubs branchés dansaient sur de la musique trop forte et avaient déjà des grosses voitures qu'ils n'avaient pas encore le droit de conduire.

- Arrêtez ! Vous ne me connaissez pas !

- Et les jeunes gens, ils croient que le paradis se prend à coup de narines !! Mais GAMIN c'est pas ça le paradis artificiel. C'EST PAS ÇA !!! HEIN TU M’ENTENDS GAMIN !!!!! TU M'ENTENDS PAS ??? BAH REPONDS QUAND ON TE DEMANDES DE L’OUVRIR !!!!!

- ARRETEZ ! Vous êtes malade ??

- AH BAH VOILA MA RÉPONSE !!! Je peux reprendre... Il reprit sa voix douce. Alors tu vois, les paradis artificiels, c'est la vie mon gamin... La vie tu comprends ?

- Arrêtez, vous la connaissez pas ma vie ! Et puis je comprends rien…

- Oh si mon gamin, on vit tous dans le paradis artificiel !!

- Vous êtes givré...

- Les routes, les voitures, les avions, tu crois que c'est la nature qui a inventé tout ça gamin ?

- N'importe quoi...

- Et NON MON GAMIN !!! Tu crois échapper à la réalité mais tu es déjà au PARADIS !!! Regarde autour de toi GAMIN, TOUT ÇA N'EST QU’ARTIFICE !! REGARDE GAMIN REGARDE !!! Hervé se leva comme possédé.

- ARRETEZ !!! A L’AIDE !!!

- CHUT MON GAMIN, chut... La vie n'est qu'artificielle, si nous n'avions pas quitté l'EDEN nous serions tous ensemble et tu n'aurais pas besoin de boire gamin... Tout ce monde nous l'avons créé, alors pourquoi chercher "les paradis artificiels” ? L'homme a créé le vice et tu es tombé dedans car tu es mal, tu n'es pas fait pour ce monde gamin. Nous ne sommes pas faits pour ce monde gamin.

- Parlez pour vous...

- Oui je parle pour moi. Mais c'est toi qui est tombé dans le vice gamin... Alors il faut t'aider...

- Partez je vous en prie... Il se mit à pleurer...

- Mon gamin pleure pas. La vie c'est comme ça, trouves la raison qui te pousse à faire ça et arrêtes. Tu fais du mal à ta mère. Tu te fais du mal à ta vie. La vie elle est en plastique.

- Pff, un rire échappa au jeune homme.

- La vie mon gamin, tu la comprendras peut-être jamais, mais ruine la pas. Tu peux faire autrement gamin. Regarde-moi, ils m’ont bien diplômé alors que j'ai toujours été comme ça."

 

 

 

<Lalice

 

 

 

Publié dans De L'autre Côté

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article