CHAPITRE V - Benj

Publié le par LaliceSAmuse

Léo par Charlène Proust - M A D E L ' H A I N E sur Instagram

Léo par Charlène Proust - M A D E L ' H A I N E sur Instagram

Hello tout le monde, j'espère que votre semaine s'est bien passée comme la mienne!

Et en même temps rien de spécial. J'ai eu droit à un jour de repos dans la semaine. Fait exceptionnel pour qu'il soit souligné.

 

Et encore plus exceptionnel, Benj était en repos en même temps que moi. Benj, c'est moi en double, en reflet. On rigole trop ensemble. On a les mêmes idées au même moment. C'est lui qui m'a formée quand je suis arrivée au bloc. 

Pour tout vous dire, je suis arrivée au bloc par hasard, il y a maintenant cinq ans. Et ça fait que cinq ans que j'ai mon diplôme. Pendant nos études, on fait plein de stages, mais je n'avais jamais été au bloc. Et je n'avais jamais voulu non plus. Ça me paraissait froid et aseptisé.

Bon j'avoue, au bloc, il fait 15°C et tout doit bien rester stérile! Au début tu es la nouvelle recrue et malgré l'ambiance qui semble froide comme les salles, tout le monde est très bienveillant avec vous. On a une chef de bloc qui est très dure mais dans le bon sens du terme. Après tout, il faut du cran pour tenir tête à un chirurgien ou à un anesthésiste....

Je vous parlais de quoi? Ah oui Benj! Quand je suis arrivée, en plus d'avoir mon diplôme depuis trois jours, je n'étais entrée dans un bloc qu'une fois. Pendant les stages, dès fois on nous proposait d'aller au bloc pour voir comment se passe telle ou telle chirurgie. Benj a été désigné pour m'encadrer. Il n'avait pas l'air très content. C'est notre chef qui l'avait "missionné" alors il n'a pas eu trop le choix. 

 

Du coup, je devais le suivre dans la salle qui nous était attribuée chaque jour. D'abord des salles où les interventions ne sont pas très compliquées, puis les plus complexes. On se partageait le travail. Ça a duré trois mois, le temps d'apprendre les habitudes des chirurgiens sur telle ou telle intervention et le temps de voir toutes les spécialités. 

Benj, il m'a surtout appris que Varice adorait Radio Nova et que Mamoure était un super anesthésiste avec qui il buvait des bières de temps en temps. N'empêche, on rigole, mais la radio des chirurgiens c'est quasiment aussi important que de compter les compresses en fin d'intervention (pour être sûr que vous n'en ayez pas dans le ventre!)

 

Et donc tout ça pour vous dire qu'on s'est bien trouvés avec Benj. Même si au début il m'appelait Éléonore, puis le boulet (au bout d'un mois), après il est vite passé à demi- portion mais j'étais sûre que c'était affectueux. Car c'était sa manière de me dire que je suis "sa demi-portion". Une demie lui en somme. Un peu bizarre comme concept remarquez!

 

On est les deux meilleurs potes du monde. Alors oui, on a voulu qu'il se passe quelque chose mais c'était vraiment histoire de vérifier comment c'était entre nous. Et cette semaine, sur notre jour de repos commun, on a été au pub de l'autre fois. Et je lui ai parlé de Phil. Lui aussi, comme Miranda était mort de rire. Moi aussi, remarquez! Benj, il est vraiment au top. C'est le seul qui comprend mes bizarreries et ma spontanéité. Alors pourquoi ça a pas marché?

 

Je sais pas... 

 

On en reparle dimanche prochain?

 

 

<Lalice

CHAPITRE V - Benj

Publié dans Roman été 2018

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Victor Ladou 20/08/2018 09:43

Moi j'attends de savoir pour Phil...

LaliceSAmuse 20/08/2018 12:44

Hahaha!! Ah ce Phil!! Je le garde au chaud!!

covix 12/08/2018 19:35

Bonsoir,
Une vie insoupçonnée.
Bonne soirée
@mitiés

LaliceSAmuse 13/08/2018 06:22

On va commencer à en savoir plus !
Bises