Les montagnes russes (réflexion sur l'hypersensibilité)

Publié le par LaliceSAmuse

Les montagnes russes (réflexion sur l'hypersensibilité)

Les émotions c'est comme les montagnes russes, des manèges infinis, on en sortira jamais.

Quand on est hypersensible, c'est le grand huit en permanence, des loopings, beaucoup de montées et peu de descentes, sans arrêt.

Le but? Essayer de trouver quelque chose pour rester sur les rails, sinon on déborde. La tristesse, la joie, la colère, l'amour, tout est source de débordement. 

Les moyens?

    Déjà le rail. Il faut trouver un rail stable. Le rail on se le construit au fur et à mesure comme tout le monde. Mais le nôtre, il est pas comme celui des Autres, ceux qui pensent "normalement". Il y a des tunnels et surtout des aiguillages qui bougent sans arrêt. Des viaducs, des ponts, des tranchées. Ça vole très haut, il ne faut pas avoir le vertige. Ça descend de temps en temps mais ça remonte à la moindre occasion.  

    Ensuite la voiture. Elle est pas hyper confortable et très encombrée. Mais elle est rassurante. Tellement, qu'on veut pas en descendre. Les coussins sont moelleux et ils ont pris la forme de notre corps depuis tout ce temps. On arrive pas, même si l'on essaie, de déformer la banquette mais sans jamais trop de succès. Parfois on arrive à rajouter un petit coussin, ou raccommoder un accroc... Parfois. 

Le croisement. Le croisement de rails avec quelqu'un d’autre. Quelqu'un qui n'a pas forcément les mêmes rails. Qui ne comprends pas nos montées et descentes. Qui ne comprend pas toujours la raideur des pentes et des côtes. Où quelqu'un qui vole aussi haut voir plus que nous.

Est ce que le croisement est possible? Est ce que les rails doivent être parallèles ou voler ensemble?

Mes émotions parce que je n'ai la prétention que de parler des miennes sont comme ça. Comme celles d'un enfant de deux ans qui saute de joie, trésaille de peur, hurle et bout quand il est envahi par sa colère. Je suis coincée avec le cerveau d'un enfant de 2 ans alors que je réfléchie, crée des projets, travaille et vit comme l'adulte  normale dans laquelle ce cerveau s'est retrouvé.

Ironie...

 

<Lalice

 

Hey, n'hésites pas à commenter et partager. Tu peux aussi t'abonner au blog pour recevoir les articles directement dans ta boite mail et je verrais comme cela que tu soutiens :)

J'ajoute plus bas de la doc sur l'hypersensibilité (podcast, vidéo et livre)

 

La dernière fois que j'en ai entendu parler

Publié dans inside

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article